67445520_373365939989278_7118634888386838528_n

Chris Liberator, le maitre de l'acid

Il y a quelques temps, Chris Liberator est venu faire un petit coucou aux parisiens en se produisant à l’Officine 2.0, à l’occasion de la soirée Acid Whirl du Volum’ Crew. Quand on a vu le bordel que le DJ anglais est capable de réaliser dans un lieu comme celui-là, on se dit que ce mastodonte de la rave a la musique dans le sang. Voyez vous même !

Salut Chris ! Hello Chris !

Salut !

Hey !

Tu as commencé la musique en 1991. Comment es-tu rentré dans ce monde ? You started music in 1991 : How did you enter in this world ?

J’étais dans des groupes de punk pendant les années 80, puis un groupe de rock indé’. À la fin de cette période, ça a commencé à m’ennuyer un peu, puis j’ai commencé à m’intéresser à la dance music, puis à la techno et la rave autour des années 89 et 90. Ça a changé ma vie !

I was in punk bands in the eighties, then an indie band, but by the end of this period was beginning to be bored of this – then I began getting more into dance music, arriving at Techno and rave around 1989/90. Changed my life !

Comment était la scène techno à ce moment ? How was the techno scene at this moment ?

Vraiment passionnante. La musique était plus hard que durant la période Acid House et Ibiza, ce qui m’attirait beaucoup. Il y avait une grosse scène underground qui se développait à Londres, dans les squats, mais aussi au niveau des festivals. Il y avait même des raves qui se développaient sur la scène mainstream. Cette culture a complètement retourné le royaume-uni à cette période.

Very exciting. The music was harder than in the earlier Acid House/Balearic  period – which appealed to me, and there was a massive underground party scene developing in London in the squats, as well as on the traveller festival scene, but also there were big raves and parties even in the mainstream too!!!It took over music culture at this time in the UK.

Londres, berceau de la Rave en europe

Des anecdotes marrantes de l’époque ? Do you have fun stories to tell ?

Tellement ! J’ai rencontré Julian et Aaron Liberator avec qui on a formé un trio puis le label Stay up forever, et on a eu des dizaines d’aventures chargées en drogues et en folie, pas seulement au Royaume-Uni mais aussi en République Tchèque, en Russie, aux Pays-Bas, en Espagne et dans plein d’autres pays. C’était jamais ennuyeux.

Many ! I met Julian and Aaron Liberator and we created the Liberator DJ trio, and then the Stay Up Forever label and we had plenty of drug fuelled adventures, and plenty of crazy times, not just in the UK but in Czech, Russia, Holland and Spain (amongst others) in the early days, and there was never a dull moment.

C’est quoi l’Acid Techno selon toi ? What is Acid Techno to you ?

Et pourquoi ça te fait autant kiffer ? L’Acid Techno est pour moi le côté vibrant et festif de la scène techno : le fils bâtard de la techno mainsteam et de l’Acid Trance. Et ça me plait parce que cette musique a de l’attitude, un rythme excitant. Au delà de l’amusement qu’elle transmet, elle défoule autant l’esprit que les jambes. Cette musique couvre un spectre de tonalité très important (Pas que du 303), et elle ne se démode jamais.

Acid Techno is the vibrant, more party oriented sound of the Techno scene – the bastard offspring of mainstream techno and Acid Trance. I love it because it has ATTITUDE, thunders along at an exciting pace, and although fun, always ignites your mind as well as your feet. It covers a massive spectrum of sounds, not just 303, but lots of hybrid techno styles, and it has never compromised or sold out.

Quelle est ta routine de production musicale ? Et quels artistes t’inspirent au quotidien ? What are your music production routine ? And who are the artists which inspires you ?

Je produis le plus souvent possible, et avec beaucoup d’amis producteurs comme D.A.V.E. The Drummer, Geezer, Lawrie Immersion ou encore Sterling Moss. Mais je n’ai pas vraiment de routine, même si je travaille souvent sur les vocaux et les samples en avance, avant d’aller en studio. Pour les inspirations, beaucoup des artistes cités précédemment, mais des dizaines d’autres.

I make as much music as possible, with many different collaborators including D.A.V.E. The Drummer, Geezer, Lawrie Immersion and Sterling Moss amongst many others, but there is no routine really – I often write the vocals and music in advance  of going in to the studio, but not always. As for fave artists, I love D.A.V.E The Drummer, Gizelle, and many more, too many to mention to be honest !

Ton lieu favori pour jouer ? Where is your favorite place to play ?

J’adore jouer partout, mais j’ai un coup de coeur pour le Brésil.

I love playing in Brazil, but I love playing everywhere really, nice crowds and lovely people across the world !

Récemment, en France, un jeune est mort suite à une violente repression policière lors d’une soirée techno, d’autres ont été jetés à l’eau. Penses-tu que l’avenir de notre petit monde est plutôt positif ou négatif ? Recently in France, a boy died from police repression during a techno party. Do you think the evolution of the underground techno scene will be positive or negative ?

Le positif est toujours accompagné par le négatif. C’est toujours très triste quand ce genre d’évènements arrive, et on sait que les autorités essaient toujours, autant qu’il peuvent, de mettre un frein à la culture rave. On a beaucoup de cas similaire en Angleterre et ce combat contre la police continue même après 30 ans.

The positives will always outweigh the negatives, it is very sad when these kind of things happen though – the establishment always trys to stop rave culture, and inevitably there are often tragic consequences – we had many similar instances in the early UK scene, and battles with police at raves still go on today in the UK even after 30 years !

Justice pour Steve

Un conseil pour devenir un DJ superstar comme toi ? Do you have an advice for someone who wants to become a worldwide DJ like you ?

Tu dois AIMER ta musique, vivre pour elle. Ce n’est pas une carrière, c’est un mode de vie et une passion. C’est la seule condition.

You have to LOVE the music – it is not a career choice, it is a LIFE choice, no room for a half hearted approach if you want to do this !

Ta track favorite du moment ? What is your favorite track at the moment ?

Darc Marc – Dirty Rockin Bass

Rayane Malki

Rayane Malki

Éternel curieux, les études littéraires de Rayane l’ont poussé à développer sa plume et à élargir sa culture. Il co-fonde le projet avec Thomas, et gère le site et son design en plus de la rédaction des articles.