image00003

Dans l'oeil de Gaston Alejandro Volpe

Cette semaine nous nous intéressons à Gaston Alejandro Volpe, photographe argentin. Nous avons eu l’opportunité de discuter avec lui de son parcours et de son travail.


1/ Hello, tout d’abord peux-tu te présenter rapidement ?

Je suis un photographe de 26 ans habitant à Buenos Aires, qui souhaite capturer l’essence et l’âme de la vie quotidienne, inspiré par la symétrie, le minimalisme, et le cyberpunk, avec des teintes futuristes et spatiales.

2/ Comment as-tu commencé la photographie ?

J’ai toujours aimé la photographie et tout ce qui fait référence à la vision, tout ce qu’elle peut exprimer. J’ai commencé en utilisant mon téléphone ainsi qu’une caméra analogique durant plusieurs années, jusqu’à ce que je commence à utiliser la caméra digitale de ma petite amie, et commencé à exclusivement prendre des photos. La sensation de pouvoir exprimer mes idées à travers cet art est magnifique.

3/ Nous avons remarqué que tu faisais énormément de portraits, qu’est ce qui t’attires dedans ?

J’ai commencé à les faire par hasard. J’ai toujours aimé les prises cinématographiques mettant en scène des personnes. Lorsque j’ai mis en ligne mes premières photos d’immeuble, beaucoup de gens m’ont demandé si j’effectuais des portraits également. J’ai donc commencé à m’entraîner avec ma petite amie, et je me suis décidé à en faire avec un ami qui souhaitait prendre des photos de silhouette. Depuis ce jour, j’ai commencé à travailler sur ça. Rentrer en contact avec des personnes ayant différents styles et personnalités amplifie énormément la perception que l’on a sur la vie. L’échange aboutit toujours sur une note positive.

4/ Tu réalises également beaucoup de photos d’architecture, d’où te viens cette attirance pour ce style de photographie ?

Le cinéma. La symétrie de Stanley Kubrick, les néons de Gaspar Noé, les tons pastels de Wes Anderson. J’ai toujours aimé la science-fiction et les dystopies des mondes imaginaires tout droit sortis de 1984, un futur comme dans Blade Runner, ou encore l’incroyable univers d‘Akira. J’adore refléter la beauté des choses simples, ainsi que les patrons respectifs. Je pourrais comparer ça au fait de capturer une image d’une parfaite boucle musicale.

Full Metal Jacket (Stanley Kubrick), Irréversible (Gaspar Noé), Akira (Katsuhiro Otomo)

5/ Quelles sont tes inspirations ?

Marylin Mugot est une de mes premières inspirations. J’adore également voir des films et essayer d’imiter des plans similaires, afin de pouvoir moi-même en réaliser et qui me font kiffer lorsque je les vois. Les photographes que je suis tout particulièrement sont, entre autres, Lasse Erkola, Alina Pagani, Matthieu Bühler, Fer Zombie, Ahsan (j0yboi), Facu Keller y Yota.

6/ Et pour finir, c’est quoi ta track du moment?

Kraftwerk – Tour de France étape 2

Versión en español :

1- Hola, primero puedes presentarte rapidamente?

Soy un fotógrafo de 26 años de Buenos Aires que intenta capturar la esencia y el alma de la vida cotidiana, inspirado en la simetría, el minimalismo y el cyberpunk, con tintes futuristas y espaciales.

2- Como empezaste la fotografía?

Siempre me ha gustado la fotografía y lo visual, lo mucho que expresa. Empecé usando mi celular y una cámara analógica durante varios años, hasta que empece a usar la cámara digital de mi novia y empezar a salir exclusivamente a sacar fotos. Fue una sensación hermosa para mi poder expresar mis ideas en este arte.

3- Nos dimos cuenta que hacias muchos retratos, que te atraé particularmente en eso?

Los empece a hacer de casualidad. Siempre me han gustado las tomas cinematográficas con personas. Luego de haber subido mis primeras fotos de edificios, mucha gente empezó a consultarme si hacía retratos. Empece a practicar con mi novia y me anime a hacerlas con un amigo que quería hacer fotos nocturnas de siluetas, y desde ese día empece a trabajar de esto. Conectar con gente de diferentes estilos y personalidades amplía un montón la percepción que uno tiene sobre la vida. El intercambio siempre resulta positivo.

4 – Tambien realizas muchas fotos arquitecturales , de donde viene ese gusto para este estilo de fotografía ?

El cine. La simetría de Stanley Kubrick, el neon de Gaspard noé, los tonos pasteles de Wes Anderson. Siempre me ha gustado la ciencia ficción y las distopias, mundos imaginarios sacados de 1984, un futuro como Blade Runner, o el increíble mundo de Akira. Me gusta reflejar la belleza en las cosas simples y los patrones repetitivos. Es como tener un perfecto loop músical capturado en una imagen.

5- Cuales son tus insipiraciones fotograficas ?

Marilyn Mugot es una de mis principales inspiraciones. También me encanta ver películas e intentar emular vistas similares para que sea más fácil seguir un camino hacia lo que me hace sentir la piel de gallina cuando veo esas tomas. Los fotógrafos que siempre sigo son, entre otros, Lasse Erkola, Alina Pagani, Matthieu Bühler, Fer Zombie, Ahsan (j0yboi), Facu Keller y Yota.

6- Para terminar, cual es el track que te encanta en este momento?

Kraftwerk – Tour de France étape 2


Instagram : https://www.instagram.com/gaston.volpe/


Merci à Brad Desportes pour la traduction !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Thomas Restout

Thomas Restout

Photographe passionné depuis son plus jeune âge, Thomas écume la nuit parisienne depuis plusieurs années, armé de son appareil. Touche à tout et perfectionniste, il porte le projet depuis sa fondation en 2017.