SNKLFE-15

La Playlist - Woogie

Woogie, que vous avez peut être déjà aperçu en train de scratcher sur notre page facebook (si tu l’a pas vu, clique ici), est un véritable musicien passionné et touche à tout. On à donc pensé qu’une playlist venant d’un mec comme lui, aux multiples influences, ça ne pouvait que claquer.
A l’occasion, on lui à également posé quelques questions pour en savoir plus sur lui, son parcours et ses différents projets.

1/ Yo Woogie comment ça va? Tout d’abord, peux-tu te présenter rapidement ?

Salutations à toute l’équipe LBDF. Moi c’est Florian AKA Woogie , j’ai 26 ans, je viens de la région parisienne, je suis actuellement compositeur et interprète dans plusieurs projets musicaux et je suis l’un des gérants d’un label indépendant Weta Records.

2/ Depuis combien de temps fais-tu de la musique? Et comment as-tu commencé?

Je fais de la musique depuis l’âge de 10 ans, j’ai commencé en conservatoire le piano puis la batterie. J’ai ensuite arrêté le parcours académique à 17 ans pour intégrer une école d’audiovisuel et apprendre à devenir entre autre compositeur.

J’ai eu mon premier groupe de rock à 14 ans avec les potes du bahut en Picardie haha, j’ai enchaîné les poste de batteur dans des groupes de punk , de ska à la « campagne » . À 18 ans j’ai donc débarqué à Paris , je me suis fait de nouvelles connaissances, j’ai intégré pendant 2 ans un groupe de Pop Rock plutôt cool et en parallèle je me suis lancé du jour au lendemain dans le Djing. J’ai rencontré beaucoup de musiciens, dj’s, producteurs, ingés son pendant 4 / 5 ans, comme l’artiste Col . J ! Tout ca jusqu’à tomber dans un Big Band fusion mélangeant hip hop, reggae, funk, jazz… (les Crossroaders) Une rencontre qui m’a fait prendre conscience à la fois de mon goût prononcé pour la musique alternative et qui m’a permis de monter en parallèle d’autres projets avec certains membres de ce groupe avec lequel je travaille toujours aujourd’hui.

Crédit : Thomas Restout

3/ Peux-tu nous parler des différents projets sur lesquels tu es présent ?

Mon projet principal c’est notre label Weta Records, c’est un label de musique indé qui se veut à part, avec ses propres modes de production et de communication. Au sein de ce label nous avons deux projets principaux dont je fais partie également en tant que compositeur et musicien. Depuis 3 ans nous produisons le groupe de dub 2.0 KNIGHTS OF MANDALA (vous pouvez retrouver leur itw ici) dans lequel je suis batteur, percussionniste et je m’occupe de la MAO pour toutes les productions sur la toile et/ou en live. À côté je suis l’un des gérants du collectif THE SIXTH DOCK BEAT, une sorte de Sub label. Ce collectif s’articule autour de deux axes: le premier pour les productions, nous composons single, Ep, album pour des rappeurs, des chanteurs / chanteuses, instrumentistes… En bref, tout le travail d’une boîte de prod spécialisée dans les styles urbains et électroniques. Le deuxième axe pour les lives, nous accompagnons aux platines et aux machines des artistes sur scène partout en france et notamment le duo de chanteur montant S’n’K (vous pouvez retrouver leur itw ici). Aujourd’hui nous sommes en train de pérenniser chaque projet dans son ensemble avec plein de nouvelles idées, nous essayons avec tout ça de jouer régulièrement sur scène et nous nous lançons doucement dans la production de nouveaux artistes / projets au sein du label.

Crédit : Thomas Restout

4/ Quelles sont tes influences?

Au vu de mon parcours et de ce que j’aime, je suis influencé par tout ce qui me plaît! Peu importe le genre, le style, l’année ou même le pays d’origine. Je pense avoir une une vision moderne de l’auditeur, je consomme beaucoup de musique je ne me formalise pas, j’écoute et j’analyse tout. Je garde une petite sensibilité pour tout ce qui est alternatif évidemment ! Il y a des trajectoires dans la musique aujourd’hui que j’utilise comme « guide d’influence » dans ma carrière : Le label Guérilla asso ou encore Chinese man records m’ont toujours conforté dans cette vision de rester un label et un artiste indépendant et libre sans négliger la qualité de ses productions.

5/ Comment définirais-tu en 3 mots cette playlist ?

Alternative, libre et intemporelle.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Thomas Restout

Thomas Restout

Photographe passionné depuis son plus jeune âge, Thomas écume la nuit parisienne depuis plusieurs années, armé de son appareil. Touche à tout et perfectionniste, il porte le projet depuis sa fondation en 2017.