ambassad (1)

Le Dubstep à l’honneur avec Ambassad

Lorsque l’un des plus grand label de bass music souffle sa 10eme bougie, la soirée d’anniversaire ne peut qu’être monumentale : c’est le cas du label Never Say Die, acteur majeur de la scène Dubstep depuis 2009 porté par le talentueux Skism, qui propose trois dates dans le monde pour fêter ce cap : Denver, Londres et Paris.

Du côté de notre capitale, c’est au Velodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines que se déroulera la soirée, co organisée avec le célèbre collectif Ambassad qui fait bouger les nuques des bassheads parisiens depuis bientôt trois ans.

On y retrouvera en tête d’affiche l’une des figures de proue du label et l’un des pilliers du genre, l’anglais Zomboy qui viendra sans doute faire trembler les murs du vélodrome avec les sons de son dernier projet en date « Rott N’ Rolls ». On y retrouvera également Trampa, mais également Badklaat, deux artistes anglais de renom qui n’ont plus à prouver leur talent aux platines et qui ont déjà su faire vibrer Paris à l’occasion des soirées Drop in Bass.

Le coup de coeur de la rédac, c’est le monstrueux Midnight Tyrannosaurus et son style tout particulier, sans pardon, sans merci, Il viendra une fois de plus prouver sa place aux côtés des plus grands avec un set tout droit venu des confins du jurassique. Ajoutez à ceci un set bien rodé de Space Laces et vous obtenez un line up digne des plus grand festivals dubstep americain.

Dans ce Lost Lands local que nous promet 193 records et Never Say Die, une belle surprise nous attend également avec un b2b2b2b local et 100% français, qui invitera sur le pratos Sayto, Blooddah, Sherkan Future ainsi que le patron de la maison 193, Milas. Grosse boucherie en prévision de ce côté là également, et on espère voir ces jeunes artistes démarrer de belles carrières internationales grâce à ce genre d’opportunités.

La salle accueillera donc 3000 personnes ce 7 décembre, pour une production technique hors du commun comme nous promet le collectif. On a hate de voir ce que ça donne, et de se casser quelques os dans les mosh pit les plus sombres de la capitale en cette fin d’année.

En plus, on à quelques places à vous faire gagner juste ici !

Photo en tête : Tomo photographics

Rayane Malki

Rayane Malki

Éternel curieux, les études littéraires de Rayane l’ont poussé à développer sa plume et à élargir sa culture. Il co-fonde le projet avec Thomas, et gère le site et son design en plus de la rédaction des articles.