4Q2A1701

RUPTURE, techno, Paris et streetwear

Rupture avait déja fait parler d’eux suite à leur dernière collection Printemps/Été 2019 avec un vestiaire inspiré de la culture Gabber des années 90 au Pays-Bas. La marque revient avec une nouvelle collection Automne/Hiver influencée par la scène underground techno Parisienne.
Félix, directeur artistique du projet, a répondu à quelques questions pour nous, afin de nous en apprendre plus sur cette jeune marque qui risque de faire parler d’elle.

1/ Hello ! Petite présentation personnelle rapide ?

Je m’appelle Felix, j’ai 22 ans et je suis né à Amsterdam. Je suis le Directeur Artistique de RUPTURE depuis maintenant 2 ans. Depuis tout petit je suis passionné par la mode, mais comme je n’ai pas pu faire les études nécessaires, j’ai dû tout apprendre par moi-même.

2/ Depuis quand RUPTURE existe ? Combien êtes-vous à travailler sur le projet ?

RUPTURE existe depuis 2017, on est deux à gérer la marque. Avec Lucas, on est pote depuis qu’on s’est rencontré à l’école. Il s’occupe plutôt de la partie financière et technique, et moi de la partie artistique. Vu qu’on est que deux, on fait souvent appel à des personnes extérieures qui ont des compétences que nous n’avons dans certains domaines (photographes modélistes, etc…) 

À nos débuts, on a commencé par vendre à des proches, puis faire des campagnes d’affichages sauvages dans Paris. Des ambassadeurs ont commencé à nous représenter, des youtubeurs ont fait des vidéos sur nous, et des journalistes de mode se sont intéressés à la marque. Aujourd’hui, on commence à se faire connaître et à être distribué dans des magasins multimarques. 

RUPTURE – Lookbook Automne/hiver 2019/2020
RUPTURE – Lookbook Automne/hiver 2019/2020

3/ Qu’est ce qui vous a poussé à développer votre propre marque ?

En fait, juste avant de créer la marque j’ai vécu en Asie, et j’y organisais des soirées techno. A mon retour en France, quand j’ai fondé RUPTURE, l’Asie et le monde de la nuit avait été une grande source d’inspiration pour moi. J’ai toujours voulu créer une marque de vêtements, donc avec Lucas on s’est lancé. 

4/ Vous vous êtes inspiré de la culture techno pour créer cette nouvelle collection, qu’est-ce qui vous influence dans ce milieu ?

Ma première soirée techno c’était à la Fabric, à Londres. J’avais à peine 18 ans et c’est comme ça que j’ai découvert cette musique. Avant de dessiner une collection je fais toujours des recherches d’archives pour en apprendre plus sur ce monde. Mon inspiration vient aussi des soirées. Les soirées techno c’est une ambiance sombre, vivre les jeux de lumières et ressentir les kilos de son qui font rebondir l’intérieur du corps. C’est tout cet univers qui représente la techno pour moi. 

Pour les collections comme SS19, on a voulu donner un aspect rétro-futuriste, avec des designs donnant l’impression de voir flou. L’inspiration pour cette collection est venue de la sous culture rave de rotterdam, autrement appelée “Gabber”. Tandis que pour AW19-20, on voulait partager la culture techno de Paris avec un lookbook prenant place dans un lieu souterrain et sombre, à l’image des raves en warehouse. 

5/ Des projets pour la suite ? 

évidemment, pleins ! On est en train de préparer des collabs avec des clubs, du merchandising pour certains festivals techno et voir si on peut organiser nos propres soirées.

RUPTURE – Lookbook Automne/hiver 2019/2020
RUPTURE – Lookbook Automne/hiver 2019/2020

Lien du site : https://www.rupturefrance.com/password

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Thomas Restout

Thomas Restout

Photographe passionné depuis son plus jeune âge, Thomas écume la nuit parisienne depuis plusieurs années, armé de son appareil. Touche à tout et perfectionniste, il porte le projet depuis sa fondation en 2017.